Tanguy Ndombélé Tottenham

Ndombélé : 5 options tactiques pour Tottenham

L’arrivée de Tanguy Ndombélé depuis Lyon appelle forcément à un renouveau tactique à Tottenham. Depuis le départ de Moussa Dembélé et face aux nombreuses blessures, Mauricio Pochettino avait du abandonner le contrôle du ballon et du rythme. Sans un “impact player” comme le belge, personne n’avait pu ou su prendre ce rôle dans l’effectif.

Le 4-4-2 losange de 2019

4-4-2 losange avec Ndombélé
4-4-2 losange

Durant la saison 2018 / 2019, Pochettino nous a régulièrement proposé ce fameux 4-4-2 losange si propre au football latin. Inhabituel en Angleterre, il permettait de ne pas trop céder le ballon à l’adversaire et de jouer sur les qualités de nos milieux axiaux, en particulier sur l’impact physique de Moussa Sissoko. Mais force est de constater que Tottenham a été très bridé offensivement par ce système qui éloignait notamment Harry Kane de la zone de but. Peut-être que l’arrivée du milieu français pourrait permettre à Pochettino de réutiliser ce système mais en permettant cette fois-ci d’avoir Eriksen (s’il ne part pas bien évidemment) dans un vrai rôle de 10 derrière les deux pointes (Kane + Dele ou Son). Le jeu très complet de Ndombélé permettrait d’avoir une meilleure emprise sur le milieu et surtout de donner une plus grande liberté à notre meneur danois. En l’associant à Eric Dier en sentinelle qui excelle défensivement et propose un jeu long très intéressant et à la polyvalence de Harry Winks, on aurait là un trio très complémentaire, capable de presser fort l’adversaire mais aussi de construire un jeu offensif très intéressant. Petite variante de ce jeu en losange, remplacer Winks par Sissoko face à des blocs bas pour profiter de la capacité de percussion de notre #17.

L’arrivée du 4-3-3 en Premier League

4-3-3 avec Ndombélé
4-3-3

Autre possibilité serait un nouveau système tactique avec un 4-3-3. Beaucoup plus rigide, le 4-3-3 n’offre pas plusieurs combinaisons et obligerait Pochettino à aligner un 6 pur (Dier donc) et un joueur beaucoup plus organisateur / créateur à côté de Ndombélé. Ça nous donnerait donc un trio : Dier – Ndombélé – Eriksen / Winks. La présence d’Eriksen pourrait se faire en fonction du désir du coach de l’avoir ou non plus haut sur le terrain. Eriksen excelle dans le rôle de meneur excentré sur un côté, il pourrait donc jouer plus haut ce qui laisserait Winks dans l’axe. J’exclu de facto Sissoko de ce rôle puisque j’estime qu’il n’a pas la capacité technique pour y répondre. La seule option pour le voir dans ce schéma sera en concurrence directe avec Ndombélé à mes yeux.

Le retour du 4-2-3-1 dominateur

La plus belle des opportunités que va nous offrir Tanguy Ndombélé sera sans aucun doute le retour du 4-2-3-1 si cher à Pochettino et qui a fait des merveilles lors des saisons 2016 / 17 et 2017 / 18. Un jeu propre, léché, porté vers l’avant dans un système très équilibré et une équipe qui domine le ballon techniquement et son adversaire physiquement dans zone du terrain. C’est aussi dans ce système qu’on a vu le plus beau Tottenham du 21e siècle, le plus tranchant et parfois, le plus frustrant également.

Le retour du 4-2-3-1 ensuite propose plusieurs déclinaisons intéressantes : deux pivots avec deux faux 6 / faux 8 (Winks – Ndombélé ou Sissoko – Ndombélé) ; une association entre un milieu de domination et un milieu défensif (Ndombélé – Dier voire Winks dans un rôle plus défensif qu’il est capable de tenir) derrière un meneur de jeu (Eriksen) ; ou enfin une solution YOLO ultra offensive (Ndombélé – Sissoko avec Winks devant eux envoyant Eriksen en meneur excentré à droite ou à gauche, fonction de si c’est Dele ou Son qui démarre le match).

Je dois admettre que j’ai un petit faible pour la dernière déclinaison. Ce serait un peu agressif comme schéma pour démarrer un match mais face à certaines équipes, on aurait du spectacle en tout cas.

Sissoko, grand perdant ?

Quoi qu’il en soit, l’arrivée de Ndombélé est la promesse d’un renouveau certain dans le milieu des Spurs et surtout dans la façon de jouer de Pochettino. Sa capacité à presser fort le milieu adverse, récupérer le ballon dans les zones décisives du terrain et faire valoir son physique et sa justesse technique pour se projeter rapidement vers l’avant est exactement tout ce qu’il manque à Tottenham depuis le départ de Moussa Dembélé.

Moussa Sissoko a bien tenté d’occuper ce rôle mais malheureusement sa technique ne lui a jamais permis de pouvoir s’imposer dans la construction du jeu malgré une amélioration évidente dans ce domaine et une saison 2018 / 2019 remarquable. Et à moins d’une sacrée évolution dans son jeu, il sera, à mon avis, le plus menacé par l’arrivée de ce nouveau joueur.

Pochettino avait dit lors du départ de Dembélé que s’il avait connu le belge plus tôt dans sa carrière, il aurait pu en faire un des plus grands milieux de sa génération. Nul doute qu’il tentera le même pari avec Tanguy, surtout quand on s’attarde sur cette petite compilation du français en Ligue 1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page